Wolf Lepenies (2012), Auguste Comte. Le pouvoir des signes, Paris, Maison des Sciences de l’Homme, coll. « Bibliothèque allemande », 140 p., traduit de l’allemand par Didier Renault

La rédaction de Trivium signale la nouvelle traduction du programme franco-allemand de la Fondation maison sciences de l’homme. Au XIXe siècle, Auguste Comte, inventeur du terme de sociologie et fondateur du positivisme, s’efforce de transformer une discipline scientifique en mouvement social et de faire d’une théorie sociale une religion sociale. Pour parvenir à ses fins, il élabore une iconographie et une topographie politiques originales qui préfigurent les campagnes de communication les plus actuelles. Dans une langue aussi savoureuse qu’érudite, le grand sociologue allemand, Wolf Lepenies nous fait le récit de cet iconic turn, dévoilant ainsi une face méconnue du positivisme.

Wolf Lepenies, né en 1941, est professeur de sociologie à Berlin et fut recteur du Wissenschaftskolleg de la capitale allemande. Il est l’auteur d’un ouvrage important: Les Trois Cultures : entre science et littérature, l’avènement de la sociologie (Editions de la MSH, 1990), devenu un classique. Il est lauréat du Prix de la paix des libraires allemands en 2006.

Source: http://www.editions-msh.fr/livre/?GCOI=27351100705210&fa=author&person_id=37


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *