Echo au numéro 10: Pic Muriel et al. (2012), La pensée sans abri. Non-savoir et littérature, Editions Cécile Defaut

En écho au numéro 10, Trivium présente la parution de l’ouvrage collectif dirigé par Muriel Pic, Barbara Selmeci Castioni et Jean-Pierre van Elslande, LA PENSÉE SANS ABRI. NON-SAVOIR ET LITTÉRATURE aux éditions Cécile Defaut.

Ce volume prend acte d’une revendication propre à la littérature et jamais analysée comme telle : la volonté affichée de ne pas savoir. Force est en effet de constater que le paradoxe, la répétition et toutes les formules de l’incohérence sont des faits littéraires ; mais aussi que des figures idiotes, ignorantes, illuminées, folles, sauvages, primitives peuplent depuis toujours la littérature. Comme si cette dernière déclinait la fonction cognitive qu’on lui reproche de ne pas remplir ou que l’on tente de lui attribuer. Du XVIIe au XXIe siècle, ce volume se demande donc pourquoi la littérature se targue de ne pas savoir : ce refus de savoir est-il un refus du savoir ? Que sait ou veut nous faire savoir celui qui, dans l’habilité rhétorique, prosodique, narrative, proclame la négation de la connaissance ? De quels savoirs de la littérature nous entretient le non-savoir ? Textes de G. Didi-Huberman, J. Le Brun, S. Houdard, J. Thélot, etc. et un entretien inédit de Valère Novarina en clôture.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.