Papilloud Christian (2012), Introduction à la sociologie allemande, préface de Stephan Moebius, ed. Liber, Montréal-Paris, 228p.

«Wegweiser — une boussole, voilà résumée en un mot toute l’ambition de ce livre. Il offre, dans un langage dépouillé des éléments habituels du jargon spécialisé, un outil d’orientation pour qui désire se familiariser avec la sociologie allemande. Pourquoi une telle introduction ? D’abord, parce que cette sociologie reste mal connue dans nos pays francophones. Ensuite, parce que, en dehors des études spécialisées et mis à part les manuels généralistes ou autres dictionnaires de sociologie, des ouvrages d’introduction similaires n’existaient pas encore en langue française. Enfin, parce que la sociologie allemande est probablement celle qui a inspiré le plus la discipline tant sur le plan des concepts et des méthodes que sur celui des thèmes directeurs.»
De Simmel à Luhmann, en passant par Weber, Tönnies, les membres de l’école de Francfort et les autres grands noms de la discipline, des principaux
courants qui ont marqué son passé à l’éclatement actuel des tendances qui l’animent, on trouvera ici présenté plus d’un siècle d’activité intellectuelle et institutionnelle riche aussi bien de pénétration analytique que de débats scientifiques, politiques et personnels. Complété par une série d’annexes — revues de sociologie, universités où la discipline jouit aujourd’hui d’une forte réputation, figures sociologiques moins connues et atypiques —, cet ouvrage constitue un guide utile aussi bien pour l’étudiant et le spécialiste que pour le public qui voudrait y voir plus clair dans une tradition féconde qui a généreusement nourri la pensée sociologique mondiale.

Christian Papilloud est professeur de sociologie à l’université de Caen Basse- Normandie, chercheur associé Pôle Risque /cnrs, et chercheur associé au Karlsruhe Institute of Technology. Il a entre autres publié La réciprocité, diagnostic et destins d’un possible dans l’œuvre de Georg Simmel (2003), La société collaborative, technologies digitales et lien social (2007) et Gouverner l’infiniment petit, les nanotechnologies à Grenoble et Hambourg (2010), tous chez l’Harmattan.

Trivium publiera fin 2012 un numéro thématique sur la sociologie de la culture en Allemagne, sous la direction de Stephan Moebius et Christian Papilloud.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.